Prochain concert

Dimanche 31 mars 2019 à 17h
Palais des Congrès Bienne
Stabat Mater de Rossini


Chœur Symphonique
de Bienne
info@choeursymphonique.ch

Historique

Fondé en 1948 sous le nom de Chœur mixte de Bienne, l’ensemble fut dirigé d’abord par Georges-Louis Pantillon. Dès 1957, son fils François Pantillon prit la relève et resta toujours fidèle à ce groupe de choristes amateurs qui, à côté du plaisir de chanter, cherchent toujours à se perfectionner.

1968 vit le nom se transformer en Chœur Symphonique de Bienne et la réputation grandit peu à peu. Il devint bientôt un des centres de culture de la cité horlogère.

Des solistes de grand renom comme Maria Stader ou Kim Borg, et plus tard Barbara Hendricks et Carl Johan Falkmann lui ont prêté leur concours.

La carrière internationale du CSB débuta au Festival de Città di Castello en 1978 et se poursuivit au Festival «Wratislava Cantans» en Pologne par les exécutions du «Paradis et la Péri» de Schumann (1982) et de l’oratorio «Clameurs du Monde» de François Pantillon (1988). Invité à Milan en 1994, le CSB a interprété le Requiem de Mozart sous la baguette de Peter Maag.

A l’occasion de son 50ème anniversaire en 1998, le Chœur Symphonique de Bienne a rencontré un grand succès avec «Jeanne d’Arc au bûcher» d’Arthur, Honegger, Brigitte Fossey tenant le rôle-titre.

Requiem de Verdi, Grande Messe des Morts de Berlioz, Carmina Burana d’Orff, les Saisons de Haydn, Messa di Gloria de Puccini, Les Béatitudes de César Franck, Stabat Mater de Dvořák, les plus grandes œuvres figurent au répertoire du Chœur Symphonique de Bienne.

En été 2012, après 55 ans d’activités accomplies avec succès, François Pantillon quitte le Chœur Symphonique et céde sa place à Anna Jelmorini.
Très vite, cette musicienne chevronnée séduit les choristes et le public biennois. En 2013, elle dirige le Requiem de Dvorak, en 2014 le Roi David d’Honegger précédé du Davide penitente de Mozart, en 2015 le Requiem de Cherubini. En 2016, le Lobgesang de Mendelssohn fut son dernier concert avec le CS.

En mai 2016, Iwan Wassilevski reprend la direction du Chœur Symphonique de Bienne. Son premier concert, la Missa pro defunctis de Franz von Suppé, donné le 30 avril 2017, rencontra un vif succès.

Le 25 mars 2018, pour les 70 ans du Chœur Symphonique, il dirigea la Messa di Gloria de Puccini avec en 1ère partie des œuvres de Rossini, Puccini et Fauré. Ce concert attira un nombreux public qui apprécia vivement le programme proposé.